Le silure en quelque mots

Publié le par infosilure.over-blog.com

Présent en Europe occidentale (France, Italie, Espagne) depuis une quarantaine d’années, le silure, par sa taille, alimente les rumeurs les plus folles.

Aujourd’hui, il est bel et bien présent sur l’ensemble de notre bassin.

 

 

Ce site a pour seule vocation de vous informer de la manière la plus objective possible sur ce poisson, de vous permettre de mieux l’appréhender et de vous faire votre propre opinion afin de mieux cohabiter avec lui.


 

images1LES MENSURATIONS :

Les plus gros silures capturés en Europe de l’ouest dépassent à peine 2.50 mètres et pèsent environ 110 kilogrammes. En Europe de l’est courent quelques légendes de poissons de 4 voire 6 mètres mais aucune photographie ou témoignage digne de foi ne sont parvenus jusqu’à nous…

On peut supposer que la taille maximale est atteinte aujourd’hui. Les records actuels de taille et de poids seront sans doute battus un jour mais de quelques centimètres ou quelques kilogrammes.

 

L’APPETIT :

Le rapport le plus sérieux que nous ayons actuellement (Le silure glane en France – IRD, CSP, CEMAGREF) précise en pages 10: »Les adultes (…) ont une ration alimentaire annuelle qui varie entre 177 et 297% du poids total »

Si on s’amuse à faire le calcul, cela représente, pour un très gros silure (100kg), une ration moyenne journalière de 485 à 814 grammes, soit une ou deux brèmes par jour…Quand on sait que le silure mange aussi des écrevisses, des moules et des batraciens, cela réduit encore la quantité de poissons consommés.


 

LA COMPETITION AVEC LES AUTRES CARNASSIERS :

Extrait du rapport cité plus haut, page 13 : »Il conviendrait d’évaluer la pression exercée sur le stock de poisson fourrage puisque ces prédateurs (silures, brochets, sandres) consomment tous les mêmes espèces, ce qui pourrait induire une compétition interspécifique si la ressource devenait limitante et que l’éventail des proies n’était plus assez diversifié. En France, seule une étude d’impact du silure sur les populations de proies est disponible ; la ressource alimentaire de la Saône n’est alors pas considérée comme un facteur limitant au développement du silure. »

Ce même rapport nous indique que le silure mange très peu de brochets (moins de 3% de la ration annuelle) mais il peut, occasionnellement, manger un peu plus de sandres (jusqu’à 18% ce qui représente, toujours pour un silure de 100kg, un sandre de 3kg par mois au maximum, soit moins qu’un pécheur).

 

 

Afin de parfaire votre opinion, ce site internet a été mis en ligne : http://infosilure.over-blog.com/

Visitez-le et donnez-nous votre avis.

 

 

 

(Télécharger cette fiche)

 

Commenter cet article

filfish.over-blog.com 26/01/2011 10:10


Super blog pour le silure riche assez complet et accessible , je compte me mettre a sa peche dés l'ouverture 2011 . Si vous voulez voir des silures en milieux naturel je vous invite a aller voir
mon blog ou est exposé une infime partie de mon travail sur ce poisson et a me laisser un commentaire si cela vous a plu . Cordialement .